Coverart for item
The Resource L'exil comme patrie : les réfugiés communistes espagnols en RDA (1950-1989), Aurélie Dénoyer ; préface de Thomas Lindenberger

L'exil comme patrie : les réfugiés communistes espagnols en RDA (1950-1989), Aurélie Dénoyer ; préface de Thomas Lindenberger

Label
L'exil comme patrie : les réfugiés communistes espagnols en RDA (1950-1989)
Title
L'exil comme patrie
Title remainder
les réfugiés communistes espagnols en RDA (1950-1989)
Statement of responsibility
Aurélie Dénoyer ; préface de Thomas Lindenberger
Creator
Subject
Language
fre
Summary
"À l'heure des multiples débats sur le statut des réfugiés politiques en Allemagne et en France, cette étude éclaire d'un jour nouveau le phénomène de l'exil en retraçant les trajectoires des communistes espagnols expulsés de France en 1950 dans le cadre de l'opération Boléro-Paprika, qui trouvèrent asile en République Démocratique Allemande. Cette monographie a pour but de proposer une histoire sociale de l'exil de gens ordinaires, qui contribue non seulement à enrichir l'histoire de l'exil espagnol mais aussi à renouveler la recherche sur le communisme et plus précisément sur l'État est-allemand. Souhaitant étudier l'exil politique d'un groupe particulier, l'auteur a pris le parti de se concentrer sur des histoires de vie afin d'établir une analyse fine des trajectoires individuelles, redonner ainsi aux personnes leur identité et cesser de les faire disparaitre derrière des dénominations telles que "expulsés", "réfugiés" ou "apatrides". Cet ouvrage est une contribution originale à la compréhension transnationale de l'Europe d'après-guerre, reliant l'histoire espagnole, française et allemande pour interroger la place de l'étranger dans la société est-allemande."--Page 4 of cover
Member of
http://library.link/vocab/creatorDate
1981-
http://library.link/vocab/creatorName
Dénoyer, Aurélie
Index
no index present
Literary form
non fiction
Nature of contents
bibliography
Series statement
Histoire
http://library.link/vocab/subjectName
  • Spaniards
  • Political refugees
  • Political refugees
  • Communists
  • Germany (East)
Label
L'exil comme patrie : les réfugiés communistes espagnols en RDA (1950-1989), Aurélie Dénoyer ; préface de Thomas Lindenberger
Instantiates
Publication
Bibliography note
Includes bibliographical references (pages 265-281)
Carrier category
volume
Carrier category code
nc
Carrier MARC source
rdacarrier
Content category
text
Content type code
txt
Content type MARC source
rdacontent
Contents
  • Les réfugiés politiques espagnols et la question de leur internement
  • La conférence préfectorale du 4 janvier 1950
  • La mise en place des "propositions"
  • Boléro-Paprika: une initiative des préfets ?
  • La surveillance des milieux communistes
  • "Barbazan" et "Gironis" : deux événements déclencheurs
  • Les infrastructures communistes espagnoles en France
  • L'amicale des anciens guérilleros
  • La Société forestière française du Midi
  • L'Hôpital Varsovie
  • Préface
  • La situation du Parti communiste espagnol sur le territoire français
  • 2.
  • L'opération Boléro-Paprika
  • Un enjeu de politique intérieure
  • L'illégitimité d'un espace politique étranger sur le territoire français
  • La situation du PCF en 1950 et l'interpénétration PCF/PCE
  • Un enjeu de politique extérieure
  • Parallélisme entre les relations franco-espagnoles et la perception des réfugiés espagnols
  • Une opération "commanditée" par les États-Unis ?
  • Le déroulement de l'opération
  • Thomas Lindenberger
  • État numérique
  • Répartition géographique
  • Le plan d'action
  • Les arrestations
  • Justifications juridiques
  • Bilan de l'opération
  • Réactions du champ politique et médiatique
  • Réactions officielles
  • Protestations dans les milieux communistes
  • La communauté espagnole : entre indifférence et approbation
  • Pt. 1.
  • Les suites de l'opération
  • Le sort des familles restées en France
  • Du statut d'assignés à celui de réfugiés: deuxième vague de l'exil
  • Le Parti communiste espagnol en France après son interdiction
  • 3.
  • Exodus. Le groupe des "31"
  • Le transfert en RDA
  • Une destination imposée?
  • Le transfert des expulsés
  • La constitution des convois
  • France l'opération Boléro-Paprika et ses conséquences
  • Approche biographique
  • La particularité du matériau biographique
  • Éléments biographiques et critères d'expulsion: quelle concordance ?
  • Les expulsés espagnols en RDA: effort de typologisation
  • Le critère générationnel
  • Première génération
  • Alfonso S.: militant de la première heure
  • Santiago Z : du combat contre Primo de Rivera à l'engagement au sein du PCE
  • Manuel L.: militant sur le tard
  • Seconde génération
  • 1.
  • Andres G.: militantisme et formation théorique
  • Francisco R.: une formation dans les combats
  • Pt. 2.
  • Rda vie quotidienne et degré d'intégration des réfugiés communistes espagnols
  • 4.
  • Le statut des étrangers en RDA
  • Les émigrés espagnols en RDA avant 1950
  • Des traîtres au parti?
  • Vie et mort du comité d'émigration espagnole-républicaine (ERE)
  • L'émergence de la notion de "Polit' Migranten": les émigrés grecs
  • Les prémisses de l'opération
  • 5.
  • Le collectif espagnol en RDA (1950-1952)
  • L'année zéro
  • Une arrivée qui surprend
  • Octobre-décembre 1950: prise en charge médicale
  • Janvier 1951: naissance du collectif espagnol de Dresde
  • L'installation en RDA: L'exil comme réalité durable
  • Le regroupement familial
  • État numérique du collectif
  • L'émergence du "problème espagnol"
  • Les communistes espagnols: véritable danger ou simple figure de l'ennemi ?
  • Le collectif espagnol et ses relations au PCE et au SED
  • Les relations entre le collectif et le PCE
  • Le département des "relations internationales" du SED
  • La politique est-allemande de solidarité envers l'Espagne
  • Le comité de solidarité pour le peuple espagnol (1963-1977)
  • L'école du PCE en RDA (1964-1967)
  • L'accueil des communistes espagnols de "l'intérieur"
  • 6.
  • L'intégration des réfugiés politiques espagnols
  • L'intégration culturelle
  • Prémisse d'une organisation politique au sein du collectif
  • Connaissance linguistique
  • Représentation politique versus loisirs
  • Intégration structurelle
  • Vie professionnelle
  • Participation aux organisations d'État est-allemandes
  • Intégration sociale
  • Les relations avec les autres catégories d'émigrés présents en RDA
  • Les contacts entre "Espagnols"
  • Les relations avec les citoyens est-allemands
  • Union mixte et naissance binationale
  • Création du collectif berlinois
  • La question de la nationalité
  • La génération des enfants : une plus grande intégration ?
  • L'école, vecteur d'intégration sociale, structurelle et culturelle ?
  • Mobilité sociale
  • 7.
  • Le "retour", frein à l'intégration ?
  • Convictions et question du retour
  • "La fin est proche"
  • Un parti-patrie
  • La première vague de retour
  • Premier rattachement
  • Éléments de logistique
  • La théorie à l'épreuve de la pratique (1958-1960)
  • Le SED et les différentes catégories de retour
  • Pt. 3.
  • Exil et identité
  • 8.
  • Ici ou là-bas ?
  • 1968 et la rupture entre la RDA et les émigrés espagnols
  • Scission au sein du collectif
  • Des Espagnols surveillés étroitement par le MjS
  • Formation et travail politique
  • Seconde génération : quelle motivation au "retour" ?
  • Quitter la RDA: le rejet d'un système?
  • Rester: convictions politiques ou signe d'intégration?
  • 9.
  • Intégration identificatoire et expérience de l'exil
  • Autoperception, autodéfinition: essai de classification
  • L'invention d'une nouvelle appartenance: Mercedes A.
  • (Espagne -- Union soviétique -- France -- RDA -- Espagne -Allemagne réunifiée)
  • Le rejet de la société d'accueil: Antonio B. (Espagne -- France -- RDA -- Espagne)
  • Quand l'"apatridie" devient appartenance: Fernando L. (Espagne -- France -- RDA/Allemagne réunifiée)
  • Situation économique des membres du collectif
  • L'identité rêvée: Enrique B. (France -- RDA -- France)
  • L'importance de la filiation dans la construction identitaire
  • Mémoire d'exil et les obstacles à sa transmission
  • Militantisme et héritage idéologique
  • Étrangers pour toujours ?
  • Une intégration identificatoire déficiente en RDA ?
  • Rentrer en Espagne: un désexil ?
  • Une mise au travail rapide pour les hommes
  • L'activité professionnelle des femmes
  • Soutien financier et assistance médicale
Control code
ocn978874623
Dimensions
24 cm.
Extent
287 pages
Isbn
9782753551961
Media category
unmediated
Media MARC source
rdamedia
Media type code
n
System control number
(OCoLC)978874623
Label
L'exil comme patrie : les réfugiés communistes espagnols en RDA (1950-1989), Aurélie Dénoyer ; préface de Thomas Lindenberger
Publication
Bibliography note
Includes bibliographical references (pages 265-281)
Carrier category
volume
Carrier category code
nc
Carrier MARC source
rdacarrier
Content category
text
Content type code
txt
Content type MARC source
rdacontent
Contents
  • Les réfugiés politiques espagnols et la question de leur internement
  • La conférence préfectorale du 4 janvier 1950
  • La mise en place des "propositions"
  • Boléro-Paprika: une initiative des préfets ?
  • La surveillance des milieux communistes
  • "Barbazan" et "Gironis" : deux événements déclencheurs
  • Les infrastructures communistes espagnoles en France
  • L'amicale des anciens guérilleros
  • La Société forestière française du Midi
  • L'Hôpital Varsovie
  • Préface
  • La situation du Parti communiste espagnol sur le territoire français
  • 2.
  • L'opération Boléro-Paprika
  • Un enjeu de politique intérieure
  • L'illégitimité d'un espace politique étranger sur le territoire français
  • La situation du PCF en 1950 et l'interpénétration PCF/PCE
  • Un enjeu de politique extérieure
  • Parallélisme entre les relations franco-espagnoles et la perception des réfugiés espagnols
  • Une opération "commanditée" par les États-Unis ?
  • Le déroulement de l'opération
  • Thomas Lindenberger
  • État numérique
  • Répartition géographique
  • Le plan d'action
  • Les arrestations
  • Justifications juridiques
  • Bilan de l'opération
  • Réactions du champ politique et médiatique
  • Réactions officielles
  • Protestations dans les milieux communistes
  • La communauté espagnole : entre indifférence et approbation
  • Pt. 1.
  • Les suites de l'opération
  • Le sort des familles restées en France
  • Du statut d'assignés à celui de réfugiés: deuxième vague de l'exil
  • Le Parti communiste espagnol en France après son interdiction
  • 3.
  • Exodus. Le groupe des "31"
  • Le transfert en RDA
  • Une destination imposée?
  • Le transfert des expulsés
  • La constitution des convois
  • France l'opération Boléro-Paprika et ses conséquences
  • Approche biographique
  • La particularité du matériau biographique
  • Éléments biographiques et critères d'expulsion: quelle concordance ?
  • Les expulsés espagnols en RDA: effort de typologisation
  • Le critère générationnel
  • Première génération
  • Alfonso S.: militant de la première heure
  • Santiago Z : du combat contre Primo de Rivera à l'engagement au sein du PCE
  • Manuel L.: militant sur le tard
  • Seconde génération
  • 1.
  • Andres G.: militantisme et formation théorique
  • Francisco R.: une formation dans les combats
  • Pt. 2.
  • Rda vie quotidienne et degré d'intégration des réfugiés communistes espagnols
  • 4.
  • Le statut des étrangers en RDA
  • Les émigrés espagnols en RDA avant 1950
  • Des traîtres au parti?
  • Vie et mort du comité d'émigration espagnole-républicaine (ERE)
  • L'émergence de la notion de "Polit' Migranten": les émigrés grecs
  • Les prémisses de l'opération
  • 5.
  • Le collectif espagnol en RDA (1950-1952)
  • L'année zéro
  • Une arrivée qui surprend
  • Octobre-décembre 1950: prise en charge médicale
  • Janvier 1951: naissance du collectif espagnol de Dresde
  • L'installation en RDA: L'exil comme réalité durable
  • Le regroupement familial
  • État numérique du collectif
  • L'émergence du "problème espagnol"
  • Les communistes espagnols: véritable danger ou simple figure de l'ennemi ?
  • Le collectif espagnol et ses relations au PCE et au SED
  • Les relations entre le collectif et le PCE
  • Le département des "relations internationales" du SED
  • La politique est-allemande de solidarité envers l'Espagne
  • Le comité de solidarité pour le peuple espagnol (1963-1977)
  • L'école du PCE en RDA (1964-1967)
  • L'accueil des communistes espagnols de "l'intérieur"
  • 6.
  • L'intégration des réfugiés politiques espagnols
  • L'intégration culturelle
  • Prémisse d'une organisation politique au sein du collectif
  • Connaissance linguistique
  • Représentation politique versus loisirs
  • Intégration structurelle
  • Vie professionnelle
  • Participation aux organisations d'État est-allemandes
  • Intégration sociale
  • Les relations avec les autres catégories d'émigrés présents en RDA
  • Les contacts entre "Espagnols"
  • Les relations avec les citoyens est-allemands
  • Union mixte et naissance binationale
  • Création du collectif berlinois
  • La question de la nationalité
  • La génération des enfants : une plus grande intégration ?
  • L'école, vecteur d'intégration sociale, structurelle et culturelle ?
  • Mobilité sociale
  • 7.
  • Le "retour", frein à l'intégration ?
  • Convictions et question du retour
  • "La fin est proche"
  • Un parti-patrie
  • La première vague de retour
  • Premier rattachement
  • Éléments de logistique
  • La théorie à l'épreuve de la pratique (1958-1960)
  • Le SED et les différentes catégories de retour
  • Pt. 3.
  • Exil et identité
  • 8.
  • Ici ou là-bas ?
  • 1968 et la rupture entre la RDA et les émigrés espagnols
  • Scission au sein du collectif
  • Des Espagnols surveillés étroitement par le MjS
  • Formation et travail politique
  • Seconde génération : quelle motivation au "retour" ?
  • Quitter la RDA: le rejet d'un système?
  • Rester: convictions politiques ou signe d'intégration?
  • 9.
  • Intégration identificatoire et expérience de l'exil
  • Autoperception, autodéfinition: essai de classification
  • L'invention d'une nouvelle appartenance: Mercedes A.
  • (Espagne -- Union soviétique -- France -- RDA -- Espagne -Allemagne réunifiée)
  • Le rejet de la société d'accueil: Antonio B. (Espagne -- France -- RDA -- Espagne)
  • Quand l'"apatridie" devient appartenance: Fernando L. (Espagne -- France -- RDA/Allemagne réunifiée)
  • Situation économique des membres du collectif
  • L'identité rêvée: Enrique B. (France -- RDA -- France)
  • L'importance de la filiation dans la construction identitaire
  • Mémoire d'exil et les obstacles à sa transmission
  • Militantisme et héritage idéologique
  • Étrangers pour toujours ?
  • Une intégration identificatoire déficiente en RDA ?
  • Rentrer en Espagne: un désexil ?
  • Une mise au travail rapide pour les hommes
  • L'activité professionnelle des femmes
  • Soutien financier et assistance médicale
Control code
ocn978874623
Dimensions
24 cm.
Extent
287 pages
Isbn
9782753551961
Media category
unmediated
Media MARC source
rdamedia
Media type code
n
System control number
(OCoLC)978874623

Library Locations

    • Badia FiesolanaBorrow it
      Via dei Roccettini 9, San Domenico di Fiesole, 50014, IT
      43.803074 11.283055
Processing Feedback ...