Coverart for item
The Resource Dans le secret du pouvoir : l'approche française du renseignement, XVIIe-XXIe siècle : actes du colloque international organisé les 4 et 5 mars 2016 par les Archives nationales et l'Université Paris-Sorbonne, sous la direction de Olivier Forcade et Sébastien-Yves Laurent

Dans le secret du pouvoir : l'approche française du renseignement, XVIIe-XXIe siècle : actes du colloque international organisé les 4 et 5 mars 2016 par les Archives nationales et l'Université Paris-Sorbonne, sous la direction de Olivier Forcade et Sébastien-Yves Laurent

Label
Dans le secret du pouvoir : l'approche française du renseignement, XVIIe-XXIe siècle : actes du colloque international organisé les 4 et 5 mars 2016 par les Archives nationales et l'Université Paris-Sorbonne
Title
Dans le secret du pouvoir
Title remainder
l'approche française du renseignement, XVIIe-XXIe siècle : actes du colloque international organisé les 4 et 5 mars 2016 par les Archives nationales et l'Université Paris-Sorbonne
Statement of responsibility
sous la direction de Olivier Forcade et Sébastien-Yves Laurent
Contributor
Editor
Organizer
Subject
Genre
Language
fre
Member of
Illustrations
  • illustrations
  • maps
Index
no index present
Literary form
non fiction
Nature of contents
bibliography
http://library.link/vocab/relatedWorkOrContributorName
  • Forcade, Olivier
  • Laurent, Sébastien
  • Université de Paris IV: Paris-Sorbonne
  • Archives nationales (France)
Series statement
Collection "Le grand jeu"
http://library.link/vocab/subjectName
  • Intelligence service
  • Secret service
  • Espionage
Label
Dans le secret du pouvoir : l'approche française du renseignement, XVIIe-XXIe siècle : actes du colloque international organisé les 4 et 5 mars 2016 par les Archives nationales et l'Université Paris-Sorbonne, sous la direction de Olivier Forcade et Sébastien-Yves Laurent
Instantiates
Publication
Copyright
Bibliography note
Includes bibliographical references
Carrier category
volume
Carrier category code
  • nc
Carrier MARC source
rdacarrier
Content category
text
Content type code
  • txt
Content type MARC source
rdacontent
Contents
  • Les grands principes
  • Le SGDSN en sa qualité d'autorité nationale de sécurité
  • Le premier rapport public sur le secret
  • Espions et agents secrets français en Pologne, à la rencontre de l'armée russe (1748)
  • Les décideurs et acteurs de l'opération
  • Des missions entravées
  • Un intérêt inégal des renseignements
  • Des espions inutiles ?
  • Surveillance et renseignement policier dans les ports de la côte atlantique et de la manche sous le consulat et l'empire (1800-1814)
  • Portrait des commissaires généraux de police dans les ports
  • Introduction
  • Les pratiques de la surveillance policière dans les ports et la collecte de renseignements
  • Les faiblesses de la surveillance policière dans les ports
  • Le chiffre pendant la première guerre mondiale
  • La structuration du service du chiffre militaire français
  • Du chiffrement au décryptement, le Chiffre passe à l'offensive
  • Les grands noms du Chiffre militaire français
  • La contre-ingérence culturelle aux indes néerlandaises pendant la première guerre mondiale : du renseignement l'enseignement, le surprenant début de carrière du politiste Nicholas J. Spykman
  • L'apprentissage du renseignement : journaliste et diplomate en Égypte
  • Une santé fragile
  • Hélouan, 1913-1916 : un apprentissage diplomatique
  • Olivier Forcade
  • Agent de renseignement aux Indes néerlandaises (1917-1920)
  • Contexte stratégique des Indes néerlandaises durant la Première Guerre mondiale
  • Missions d'influence
  • De la contre-ingérence à l'influence culturelle : Sri Poestaka et le Kantoor voor de Volkslectuur
  • Douwe Rinkes et le Balai Poestaka
  • La concurrence entre NIPA et ANETA : un constat d'échec pour Spijkman
  • Quelles passerelles intellectuelles entre l'agent de renseignement de Batavia et le politiste de Yale ?
  • Le général Gamelin et le renseignement, 1933-1939
  • L'intérêt du général Gamelin pour le renseignement : préserver l'"indépendance" de la SR-SCR
  • Le renseignement militaire dans la stratégie du général Gamelin
  • La déclassification aux archives nationales de l'épuration au Rwanda (1945-1994)
  • Le renseignement politique et la politique étrangère
  • Le partage du renseignement : le général Gamelin et les diplomates
  • L'analyse par le renseignement français du "risque Balkans" 1943-1951
  • Entre 1943 et 1945, clandestinité et exclusivité du "réseau Neuhauser"
  • Naissance, actions d'avant-guerre et ralliement à la France libre
  • La fusion des services
  • L'avènement du BCLB
  • En 1945-1946, des débuts difficiles, hésitants et incertains
  • Un théâtre d'intervention progressivement laissé à l'abandon
  • Troubles intérieurs et menace communiste
  • De la mobilisation de la société civile à la décision politique du président de la République
  • La priorité allemande
  • Entre 1947 et 1951, "reprendre pied dans les Balkans"
  • S'appuyer sur la Résistance balkanique et le "réseau Neuhauser"
  • S'appuyer sur les missions de renseignement d'après-guerre
  • De la décision à la mise en oeuvre : des procédures empiriques, longues et coûteuses
  • Résultat des opérations de déclassification. Quels enseignements tirer ?
  • Le secret de la défense nationale, le point de vue institutionnel
  • Approche historique du secret
  • La montée des tensions
  • La guerre, accélérateur de l'histoire
  • Une Grande Guerre pour apprendre
  • Une guerre pour se professionnaliser
  • La répression policière de l'espionnage et de la trahison en France de 1899 à 1944
  • Les archives produites par les services de répression sont très abondantes en dépit des destructions en 1940
  • Le caractère secret de l'organisation et des pratiques de la lutte contre l'espionnage est une limite au travail de l'historien
  • La répression de l'espionnage après la défaite de 1940
  • Le travail des policiers du Contrôle général de la surveillance du territoire entre 1940 et 1942
  • L'orchestre rouge et ses secrets d'état dissimulés dans les archives
  • Ouverture de postes et création de réseaux
  • Du groupement des contrôles radioélectriques (GCR) au réseau alliance : les écoutes radioélectriques dans la résistance française, 1940-1945
  • Les Transmissions dans la guerre, septembre 1939-juin 1940
  • Des transmetteurs préparent secrètement la reprise du combat contre l'envahisseur allemand, au sein même de l'appareil de l'État français, juin 1940-novembre 1942
  • Les transmetteurs de l'ombre, novembre 1942-mai 1944
  • Au bout de la nuit de l'Occupation, la lumière de la Libération, mai 1944-mai 1945
  • Les échanges de l'ombre passages des services de renseignement suisse et alliés à travers la frontière franco-suisse de l'arc jurassien, 1939-1945
  • Le SR suisse
  • La communauté du renseignement
  • Le gentleman's agreement
  • La collaboration à la frontière
  • Le sabotage : émergence d'une dimension nouvelle du secret de l'état (1870-1945)
  • Collaboration et neutralité
  • La place et le rôle du renseignement dans le système soviétique
  • L'évolution de la "commande sociale"
  • Une interface quand même?
  • Le mythe d'un KGB "libéral"
  • Quoi de neuf sur les "stay-behinds" ? stratégie occidentale et planification clandestine au début de la guerre froide (1945-1954)
  • Les racines de la Seconde Guerre mondiale
  • Les stay-behinds dans la stratégie britannique d'après-guerre
  • La France dans l'ombre des maquis
  • Le rôle moteur des États-Unis
  • L'invention du sabotage
  • Le mythe des "armées secrètes de l'OTAN"
  • Les écoutes, aux sources du service le plus secret d'Indochine
  • Les écoutes : un système bicéphale (GCR-STR)
  • Les écoutes : quels sont les éléments qui permettent de lever une partie du voile ?
  • La Sten et la bible
  • Le père Noël Tenaud (1904-1961), missionnaire et agent de la France au sud Laos
  • Du bocage vendéen aux rives du Mékong
  • Plongé au coeur de la guerre franco-thaïlandaise
  • Agent de propagande et de renseignement
  • Du renseignement à la résistance armée
  • De la petite guerre au sabotage
  • Le goût de la poudre ?
  • La bataille de Thakhek (21 mars 1946)
  • Démobilisation ?
  • Et lorsque la guerre continue.
  • L'institution de la CIA au crible de l'exceptionnalisme américain
  • Naissance d'une agence centralisant le renseignement : donner une existence légale au renseignement américain
  • La naissance du service Action de la CIA
  • Modernité et sabotage
  • Sabotage et guerre permanente
  • L'invention de la guerre permanente
  • Les plans du temps de paix
  • L'âge d'or
  • Operation Switchback
  • Nouvelle donne
  • Face au danger terroriste
  • Aux sources africaines du service
  • Entre sources et fétiches : écrire l'histoire de N
  • L'Afrique au coeur du SDECE ?
  • Afrique de jour/Afrique de nuit : "l'esprit N" et l'histoire sociale des sources
  • Le renseignement militaire français au Tchad 1985-1990
  • Des acteurs nombreux comme autant de sources
  • George Kennan, du containment à la codification de la guerre politique
  • Bref rappel historique
  • Les difficultés du renseignement multi-capteurs et multi-agences
  • L'appréhension du renseignement aérien par le pouvoir politique en France 1972-1999
  • Une "découverte" progressive ?
  • Un personnel politique non "sensibilisé"
  • ...mais un "certain" intérêt!
  • L'influence du changement de stratégie d'intervention
  • Une constatation douloureuse
  • Des limites contraignantes en termes de collecte
  • L'opération Manta : un déclic?
  • Bedell Smith (1950-1953), les "covert actions" et NSC 10/5 (1951)
  • Une appropriation pragmatique?
  • Un outil indispensable
  • Une ultime confirmation
  • Le programme Hélios : un aboutissement ?
  • Un atout diplomatique ?
  • Mercenariat et renseignement : les équipes françaises de Bob Denard en Angola (1975-1976)
  • La guerre civile angolaise et les implications étrangères
  • Des accords dAlvor à l'indépendance : la structuration des camps opposés dans la guerre civile
  • La France, les services français et l'UNITA
  • La France et Cabinda, l'enjeu du pétrole
  • La politique de sécurité nationale. Jusqu'où contrôler la CIA?
  • Bob Denard, agent d'une "multinationale du mercenariat" ou supplétif des services français ?
  • Cabinda : réseaux Foccart et Elf:ERAP
  • Tenir Lobito pour l'UNITA : un contrat CIA/SDECE
  • De la destruction au retrait : des rapports de terrain contrastés avec les services
  • De l'empire colonial aux "confettis de l'empire" la rue Oudinot et le renseignement ultramarin (1937-2008)
  • Genèse du renseignement ultramarin : la construction d'un dispositif autonome et spécifique
  • Du SRI au BE/FOM : la part d'héritage de la SER
  • Au sommet du dispositif la Section d'études et de renseignement (SER)
  • "Les yeux et les oreilles" de la SER : CRA et BE
  • Les CRA : un outil de renseignement impérial au bénéfice de la Rue Oudinot
  • La CIA a toujours été surveillée, tantôt avec excès, tantôt de façon aléatoire (1950-1974)
  • Développer un esprit de communauté du renseignement ultramarin
  • Les aléas de la coordination interministérielle
  • Les conférences régionales d'information des autorités civiles et militaires
  • L'appareil de renseignement français et les nouveaux enjeux de la coopération antiterroriste des années 1970
  • L'appareil de renseignement et le terrorisme dans les années 1970
  • Le multilatéralisme "par le bas" et l'action des services
  • Le club de Berne et ses réseaux télex
  • La coopération TREVI et la note de la DGPN du 19 mars 1976
  • Un contrôle parlementaire unique et la mise au point de la procédure actuelle (1974-....)
  • Un accès unique aux archives
  • L'action clandestine : instrument privilégié du renseignement américain
  • L'héritage de l'OSS
  • L'Intelligence Division de l'EMUE : l'alerte préalable, la planification stratégique et le suivi des opérations
  • 2001 : l'esquisse d'une structure civile
  • La prise de conscience de la menace al-Qaïda sur le sol européen
  • Comment intégrer les services de renseignement intérieur ?
  • Le SITCEN à partir de 2003
  • La création de la Single Intelligence Analysis Capacity (SIAC) en 2007
  • Le SITCEN en 2010 : une structure professionnelle
  • L'évolution du SITCEN suscite les atermoiements britanniques dès 2005 avant une franche opposition en 2010
  • Accroissement de l'engagement européen à l'extérieur de son territoire
  • L'insertion du SITCEN dans le Service européen d'action extérieure (SEAE)
  • La coopération antiterroriste, facteur d'adaptation de l'action des services
  • Le développement du renseignement au sein du SEAE
  • Évolution systémique de la fonction renseignement
  • Les études françaises de renseignement : bilan provisoire et esquisse de développements
  • Les spécialisations de la coopération bilatérale : adaptations des services et des dispositifs de renseignement
  • Dispositifs de renseignements et relations bilatérales : du dysfonctionnement à la voie vers l'intégration ?
  • L'exemple des coopérations des RG
  • Les coopérations fonctionnelles
  • Dispositif spécial pour relations dysfonctionnelles : le cas basque
  • Du SITCEN à l'INTCEN : l'impossible renseignement européen ?
  • Le SITCEN de l'Union de l'Europe occidentale une agence modeste mais effective
Control code
on1097215198
Dimensions
23 cm.
Extent
558 pages
Isbn
9782369427902
Media category
unmediated
Media MARC source
rdamedia
Media type code
  • n
Other physical details
illustrations, maps
System control number
(OCoLC)1097215198
Label
Dans le secret du pouvoir : l'approche française du renseignement, XVIIe-XXIe siècle : actes du colloque international organisé les 4 et 5 mars 2016 par les Archives nationales et l'Université Paris-Sorbonne, sous la direction de Olivier Forcade et Sébastien-Yves Laurent
Publication
Copyright
Bibliography note
Includes bibliographical references
Carrier category
volume
Carrier category code
  • nc
Carrier MARC source
rdacarrier
Content category
text
Content type code
  • txt
Content type MARC source
rdacontent
Contents
  • Les grands principes
  • Le SGDSN en sa qualité d'autorité nationale de sécurité
  • Le premier rapport public sur le secret
  • Espions et agents secrets français en Pologne, à la rencontre de l'armée russe (1748)
  • Les décideurs et acteurs de l'opération
  • Des missions entravées
  • Un intérêt inégal des renseignements
  • Des espions inutiles ?
  • Surveillance et renseignement policier dans les ports de la côte atlantique et de la manche sous le consulat et l'empire (1800-1814)
  • Portrait des commissaires généraux de police dans les ports
  • Introduction
  • Les pratiques de la surveillance policière dans les ports et la collecte de renseignements
  • Les faiblesses de la surveillance policière dans les ports
  • Le chiffre pendant la première guerre mondiale
  • La structuration du service du chiffre militaire français
  • Du chiffrement au décryptement, le Chiffre passe à l'offensive
  • Les grands noms du Chiffre militaire français
  • La contre-ingérence culturelle aux indes néerlandaises pendant la première guerre mondiale : du renseignement l'enseignement, le surprenant début de carrière du politiste Nicholas J. Spykman
  • L'apprentissage du renseignement : journaliste et diplomate en Égypte
  • Une santé fragile
  • Hélouan, 1913-1916 : un apprentissage diplomatique
  • Olivier Forcade
  • Agent de renseignement aux Indes néerlandaises (1917-1920)
  • Contexte stratégique des Indes néerlandaises durant la Première Guerre mondiale
  • Missions d'influence
  • De la contre-ingérence à l'influence culturelle : Sri Poestaka et le Kantoor voor de Volkslectuur
  • Douwe Rinkes et le Balai Poestaka
  • La concurrence entre NIPA et ANETA : un constat d'échec pour Spijkman
  • Quelles passerelles intellectuelles entre l'agent de renseignement de Batavia et le politiste de Yale ?
  • Le général Gamelin et le renseignement, 1933-1939
  • L'intérêt du général Gamelin pour le renseignement : préserver l'"indépendance" de la SR-SCR
  • Le renseignement militaire dans la stratégie du général Gamelin
  • La déclassification aux archives nationales de l'épuration au Rwanda (1945-1994)
  • Le renseignement politique et la politique étrangère
  • Le partage du renseignement : le général Gamelin et les diplomates
  • L'analyse par le renseignement français du "risque Balkans" 1943-1951
  • Entre 1943 et 1945, clandestinité et exclusivité du "réseau Neuhauser"
  • Naissance, actions d'avant-guerre et ralliement à la France libre
  • La fusion des services
  • L'avènement du BCLB
  • En 1945-1946, des débuts difficiles, hésitants et incertains
  • Un théâtre d'intervention progressivement laissé à l'abandon
  • Troubles intérieurs et menace communiste
  • De la mobilisation de la société civile à la décision politique du président de la République
  • La priorité allemande
  • Entre 1947 et 1951, "reprendre pied dans les Balkans"
  • S'appuyer sur la Résistance balkanique et le "réseau Neuhauser"
  • S'appuyer sur les missions de renseignement d'après-guerre
  • De la décision à la mise en oeuvre : des procédures empiriques, longues et coûteuses
  • Résultat des opérations de déclassification. Quels enseignements tirer ?
  • Le secret de la défense nationale, le point de vue institutionnel
  • Approche historique du secret
  • La montée des tensions
  • La guerre, accélérateur de l'histoire
  • Une Grande Guerre pour apprendre
  • Une guerre pour se professionnaliser
  • La répression policière de l'espionnage et de la trahison en France de 1899 à 1944
  • Les archives produites par les services de répression sont très abondantes en dépit des destructions en 1940
  • Le caractère secret de l'organisation et des pratiques de la lutte contre l'espionnage est une limite au travail de l'historien
  • La répression de l'espionnage après la défaite de 1940
  • Le travail des policiers du Contrôle général de la surveillance du territoire entre 1940 et 1942
  • L'orchestre rouge et ses secrets d'état dissimulés dans les archives
  • Ouverture de postes et création de réseaux
  • Du groupement des contrôles radioélectriques (GCR) au réseau alliance : les écoutes radioélectriques dans la résistance française, 1940-1945
  • Les Transmissions dans la guerre, septembre 1939-juin 1940
  • Des transmetteurs préparent secrètement la reprise du combat contre l'envahisseur allemand, au sein même de l'appareil de l'État français, juin 1940-novembre 1942
  • Les transmetteurs de l'ombre, novembre 1942-mai 1944
  • Au bout de la nuit de l'Occupation, la lumière de la Libération, mai 1944-mai 1945
  • Les échanges de l'ombre passages des services de renseignement suisse et alliés à travers la frontière franco-suisse de l'arc jurassien, 1939-1945
  • Le SR suisse
  • La communauté du renseignement
  • Le gentleman's agreement
  • La collaboration à la frontière
  • Le sabotage : émergence d'une dimension nouvelle du secret de l'état (1870-1945)
  • Collaboration et neutralité
  • La place et le rôle du renseignement dans le système soviétique
  • L'évolution de la "commande sociale"
  • Une interface quand même?
  • Le mythe d'un KGB "libéral"
  • Quoi de neuf sur les "stay-behinds" ? stratégie occidentale et planification clandestine au début de la guerre froide (1945-1954)
  • Les racines de la Seconde Guerre mondiale
  • Les stay-behinds dans la stratégie britannique d'après-guerre
  • La France dans l'ombre des maquis
  • Le rôle moteur des États-Unis
  • L'invention du sabotage
  • Le mythe des "armées secrètes de l'OTAN"
  • Les écoutes, aux sources du service le plus secret d'Indochine
  • Les écoutes : un système bicéphale (GCR-STR)
  • Les écoutes : quels sont les éléments qui permettent de lever une partie du voile ?
  • La Sten et la bible
  • Le père Noël Tenaud (1904-1961), missionnaire et agent de la France au sud Laos
  • Du bocage vendéen aux rives du Mékong
  • Plongé au coeur de la guerre franco-thaïlandaise
  • Agent de propagande et de renseignement
  • Du renseignement à la résistance armée
  • De la petite guerre au sabotage
  • Le goût de la poudre ?
  • La bataille de Thakhek (21 mars 1946)
  • Démobilisation ?
  • Et lorsque la guerre continue.
  • L'institution de la CIA au crible de l'exceptionnalisme américain
  • Naissance d'une agence centralisant le renseignement : donner une existence légale au renseignement américain
  • La naissance du service Action de la CIA
  • Modernité et sabotage
  • Sabotage et guerre permanente
  • L'invention de la guerre permanente
  • Les plans du temps de paix
  • L'âge d'or
  • Operation Switchback
  • Nouvelle donne
  • Face au danger terroriste
  • Aux sources africaines du service
  • Entre sources et fétiches : écrire l'histoire de N
  • L'Afrique au coeur du SDECE ?
  • Afrique de jour/Afrique de nuit : "l'esprit N" et l'histoire sociale des sources
  • Le renseignement militaire français au Tchad 1985-1990
  • Des acteurs nombreux comme autant de sources
  • George Kennan, du containment à la codification de la guerre politique
  • Bref rappel historique
  • Les difficultés du renseignement multi-capteurs et multi-agences
  • L'appréhension du renseignement aérien par le pouvoir politique en France 1972-1999
  • Une "découverte" progressive ?
  • Un personnel politique non "sensibilisé"
  • ...mais un "certain" intérêt!
  • L'influence du changement de stratégie d'intervention
  • Une constatation douloureuse
  • Des limites contraignantes en termes de collecte
  • L'opération Manta : un déclic?
  • Bedell Smith (1950-1953), les "covert actions" et NSC 10/5 (1951)
  • Une appropriation pragmatique?
  • Un outil indispensable
  • Une ultime confirmation
  • Le programme Hélios : un aboutissement ?
  • Un atout diplomatique ?
  • Mercenariat et renseignement : les équipes françaises de Bob Denard en Angola (1975-1976)
  • La guerre civile angolaise et les implications étrangères
  • Des accords dAlvor à l'indépendance : la structuration des camps opposés dans la guerre civile
  • La France, les services français et l'UNITA
  • La France et Cabinda, l'enjeu du pétrole
  • La politique de sécurité nationale. Jusqu'où contrôler la CIA?
  • Bob Denard, agent d'une "multinationale du mercenariat" ou supplétif des services français ?
  • Cabinda : réseaux Foccart et Elf:ERAP
  • Tenir Lobito pour l'UNITA : un contrat CIA/SDECE
  • De la destruction au retrait : des rapports de terrain contrastés avec les services
  • De l'empire colonial aux "confettis de l'empire" la rue Oudinot et le renseignement ultramarin (1937-2008)
  • Genèse du renseignement ultramarin : la construction d'un dispositif autonome et spécifique
  • Du SRI au BE/FOM : la part d'héritage de la SER
  • Au sommet du dispositif la Section d'études et de renseignement (SER)
  • "Les yeux et les oreilles" de la SER : CRA et BE
  • Les CRA : un outil de renseignement impérial au bénéfice de la Rue Oudinot
  • La CIA a toujours été surveillée, tantôt avec excès, tantôt de façon aléatoire (1950-1974)
  • Développer un esprit de communauté du renseignement ultramarin
  • Les aléas de la coordination interministérielle
  • Les conférences régionales d'information des autorités civiles et militaires
  • L'appareil de renseignement français et les nouveaux enjeux de la coopération antiterroriste des années 1970
  • L'appareil de renseignement et le terrorisme dans les années 1970
  • Le multilatéralisme "par le bas" et l'action des services
  • Le club de Berne et ses réseaux télex
  • La coopération TREVI et la note de la DGPN du 19 mars 1976
  • Un contrôle parlementaire unique et la mise au point de la procédure actuelle (1974-....)
  • Un accès unique aux archives
  • L'action clandestine : instrument privilégié du renseignement américain
  • L'héritage de l'OSS
  • L'Intelligence Division de l'EMUE : l'alerte préalable, la planification stratégique et le suivi des opérations
  • 2001 : l'esquisse d'une structure civile
  • La prise de conscience de la menace al-Qaïda sur le sol européen
  • Comment intégrer les services de renseignement intérieur ?
  • Le SITCEN à partir de 2003
  • La création de la Single Intelligence Analysis Capacity (SIAC) en 2007
  • Le SITCEN en 2010 : une structure professionnelle
  • L'évolution du SITCEN suscite les atermoiements britanniques dès 2005 avant une franche opposition en 2010
  • Accroissement de l'engagement européen à l'extérieur de son territoire
  • L'insertion du SITCEN dans le Service européen d'action extérieure (SEAE)
  • La coopération antiterroriste, facteur d'adaptation de l'action des services
  • Le développement du renseignement au sein du SEAE
  • Évolution systémique de la fonction renseignement
  • Les études françaises de renseignement : bilan provisoire et esquisse de développements
  • Les spécialisations de la coopération bilatérale : adaptations des services et des dispositifs de renseignement
  • Dispositifs de renseignements et relations bilatérales : du dysfonctionnement à la voie vers l'intégration ?
  • L'exemple des coopérations des RG
  • Les coopérations fonctionnelles
  • Dispositif spécial pour relations dysfonctionnelles : le cas basque
  • Du SITCEN à l'INTCEN : l'impossible renseignement européen ?
  • Le SITCEN de l'Union de l'Europe occidentale une agence modeste mais effective
Control code
on1097215198
Dimensions
23 cm.
Extent
558 pages
Isbn
9782369427902
Media category
unmediated
Media MARC source
rdamedia
Media type code
  • n
Other physical details
illustrations, maps
System control number
(OCoLC)1097215198

Library Locations

    • Badia FiesolanaBorrow it
      Via dei Roccettini 9, San Domenico di Fiesole, 50014, IT
      43.803074 11.283055
Processing Feedback ...